fbpx
about iamge

Festival international de la culture Aissaoua

Edition 2018

L’association Fès Saiss pour le développement culturel, économique et social a pris l’habitude d’organiser des rencontres, des séminaires, des conférences et des festivals. C’est ainsi qu’en son siège ont été créées la première association pour la préservation du patrimoine de musique andalouse, d’autres pour l’art du Malhoune et du patrimoine amazigh et le festival des musiques sacrées. La « tente » de recueil des poèmes y a également été organisée ainsi que bien d’autres manifestations.

Le Festival international de la culture Aissaoua s’inscrit donc dans cette multitude d’activités que s’engage l’association à organiser et à réussir. C’est ainsi que le bureau de la section casablancaise de l’association Fès Saiss a tenté cette première expérience dans la capitale économique et ce, du 19 au 21 avril 2018 au palais du méchouar.
Cette première édition a connu un succès retentissant et a enregistré la participation effective de nombreux acteurs nationaux et internationaux de renom tant dans les domaines artistique, culturel et scientifique. Citons parmi eux :
> la troupe de Zineddine Bou Châala d’Algérie
> François Lindemann et sa troupe de Suisse
> El Haj Abdelhadi El Cohen (Casablanca) et Abdellah El Yaâcoubi (Fès) du Maroc

Le festival s’est clôturé par un magnifique bouquet réunissant plusieurs troupes de musique andalouse en l’occurrence :
> La Chorale Andalucia du Maroc dirigée le Pr Abdelhamid Essbai,
> l’orchestre de musique andalouse dirigé par Maître Mohammed Otmani de Fès,
> la troupe féminine de Chaouen dirigée par Khayra Afaizaz,
> l’ensemble Aissaoua de Yassir Charki de Salé, l’orchestre de malhoun de Meknès de Rachid Lahkim.
> Les mouals ont été interprétés par la voix exceptionnelle du jeune artiste Marouane Hajji.
La préparation de ce cocktail artistique a été orchestré par le talentueux Pr Abdelhamid Essbai.

En marge du festival, des conférences ont eu lieu toutes la matinée du samedi et ont réuni plusieurs experts, parmis eux :
Dr Mohamed Ben Brika d’algérie,
Dr Badri Madani de Tunisie,
Dr Adelilah ben Arafa de l’organisation ISSESCO de Rabat
Dr Mohamed Dibaji, doyen de l’université des études islamiques et de littérature arabe de Doubaï,
Dr Abdelilah Laghzaoui de Rabat.

La couverture médiatique s’est faite à travers les journaux nationaux et étrangers ainsi que par une mobilisation à travers les réseaux sociaux qui transcrivait en temps réel le déroulement.
L’affluence, quant à elle, a été estimée à 5000 visiteurs et il a été convenu avec les autorités locales et les élus de considérer le Festival international de la culture Aissaoua comme étant l’un des grands festivals organisés dans la wilaya de Casablanca.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Instagram
YouTube